jeudi 23 mars 2017

Un peu de chine, entre cuisine et jardin.

Côté jardin 
Trouvé sur le Bon coin il y a quelques semaines, un gros lot de jardinières en zinc.
Pas anciennes certes mais de bonne qualité et surtout patinées comme je les aime.
Le vendeur m'a offert les trois pots, quitte à se débarrasser...
J'ai déjà utilisé une partie des jardinières pour créer mon coin aromatique, reste à savoir quoi faire de celles qui restent.



Au cours de visites éclaires chez Michel, mon broc saujonais, j'ai trouvé quelques outils qui s'avèrent particulièrement utiles pour travailler au coeur des massifs.


Sur ebay, un semoir Mouss qui va prendre ses fonctions très bientôt.
(Mon coin "fleurs à bouquet" attend la prochaine éclaircie. )



Côté cuisine aussi j'ai eu la main heureuse.

D'abord, et encore sur le Bon coin, 25 bocaux anciens de contenance et de marque diverses pour continuer mon rangement.




Chez mon broc, un beurrier 
(et depuis ce matin un second grâce à ebay)


ces petits pots (coup de coeur), parfaits pour accueillir confitures et autres gourmandises.

J'y ai également trouvé: un porte tarte, une grande volette, un torchon en chanvre...

Enfin pour terminer ce billet spécial chine, un dernier objet ni jardin, ni cuisine.
Longtemps cherché jamais croisé mais enfin trouvé sur Ebay, objet aux dimensions idéales pour l'utilisation que je veux en faire.
Objet mystère (sûre que vous avez deviné de quel objet il s'agit) en cours de décapage...


Voilà, vous savez tout (ou presque) de mon premier trimestre de chines.

Côté bidouille, il ne se passe pas grand chose pour le moment,
hormis les étiquettes que vous avez pu voir ça et là sur mes petites chines.
 Des idées j'en ai pourtant plein la tête, reste juste à trouver le temps de les concrétiser.

Allez je file.

lundi 13 mars 2017

un moment encore...

Les belles journées se font rares, il est d'autant plus agréable de profiter du moindre rayon de soleil pour arpenter le jardin.
Immortaliser l'éphémère, se souvenir de ce qui fût hier, rêver à ce que sera demain...
Avant que de nous pencher ensemble sur la moindre pousse, je ne pouvais pas passer à côté des magnolias sans vous en faire profiter.



Un peu de grâce en des temps qui en manquent cruellement...
Bref!

Reprenons nos déambulations.

Si vous vous penchez aux pieds des magnolias, vous apercevrez  un  tapis de Reine de mai, mais aussi des verveines de Buenos Aires, des gauras (...)


sous le deutzia un tapis d'impatiens du Cap, non un tapis de Balsamine de Balfour 


sous les pruniers, la monnaie du pape.


Partout où vous posez le regard vous découvrez quelque chose.
Au pied des bignones, les pois de senteurs;


aux abords du timbre, les arums;
près du jasmin, l'houttuynia...
bref, la liste est longue, TROP pour moi!

Je vous propose donc quelques photos prises sur le vif  pour vous donner une idée de l'ambiance qui règne ici



En attendant de vous retrouver dehors ou dedans, je vais continuer mes semis.


Bel après midi.

(La prochaine fois, on parle brocante,bidouille et compagnie.)
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

mercredi 8 mars 2017

un moment (suite)

Après le gros coup d'vent début février, j'y voyais nettement plus clair sous la pergola.
Bignones  et  banks ayant perdu tout ou partie de leurs feuilles, il m'a été nettement plus aisé de procéder aux tailles.
 Exit les (trop) nombreuses lianes parties à l'assaut de la toiture de la maison!
Ces tailles n'ont pas perturbé le banks, il n'a plus de feuilles certes mais il est déjà couvert de boutons


M'offrira-t-il une floraison aussi somptueuse que celle de l'an dernier?


les bignones sauront-elles se montrer aussi vigoureuses qu'elles ne le furent l'an passé?


Seul le temps le dira alors patience...
Revenons à l'instant T
Quittons la pergola et allons voir un peu plus loin.
Suivez le guide mais surtout n'oubliez pas d'enfiler vos bottes l'herbe est haute et humide à souhait.


Arrêtons nous un instant là juste devant la pergola.
Les voyez-vous?
Les voyez vous ces tendres pousses?
Mon styrax japonica reste fidèle.
Malgré son exposition plein vent, il résiste.


Prenons à droite et dirigeons nous vers le "potager".


Comme annoncé dans mon précédent billet, les Cassissiers ( Andega),
groseillers (Captivator et Jonkheer Van Tets), mûriers (Jumbo et Thornfree Thornless), myrtillier(Emil) et fraisiers sont plantés.
Les stérilisateurs qui ne m'étaient plus d'aucune utilité ont été recyclés, reste à savoir si l'idée est bonne ou non.
L'idée semble plaire à certaines en tous cas...


Nous reviendrons dans ce coin prochainement, pour le moment il me reste encore quelques travaux à faire( plus ou moins importants, plus ou moins urgents).

Tailler Pierre de Ronsard entre autre chose,
de sorte qu'il puisse m'offrir ses 4 floraisons annuelles et me fasse rapidement oublier le mur de la voisine.


un peu de désherbage à faire côté framboisiers...


Oublions cela pour l'instant.
Faisons demi tour.
En chemin penchez vous deci delà dans un jardin, en cette période, il se passe toujours quelque chose.
Pffff le temps file!
On se penchera ensemble dans le prochain billet.

Je vais profiter d'une "éclaircie" pour prélever quelques pieds de ceci:


pour en faire profiter ?????

Passez une belle journée, je reviens très vite.


EnregistrerEnregistrer

lundi 20 février 2017

Un moment

Prendre un moment pour revenir sur ces pages sans pour autant avoir grand chose à partager.
J'ai profité d'un temps clément ce week-end pour reprendre le chemin du jardin.

Comme partout, le printemps s'annonce, il y a des signes qui ne trompent pas n'est-ce pas?


Le rosier Guirlande d'amour est en  mode débourrage


Daphné odora et sarcococca embaument le jardin malgré leur taille plus que modeste.


 Camélia et choysia préparent leur floraison


Aucunes pertes à déplorer à ce jour, le jardin apprécierait-il les frimas?
Sans doute!

Il est temps de quitter la contemplation pour l'action: un gros nettoyage s'impose à cette époque de l'année.
Les "tailles" de l'automne ont été brulées, le coin "potager" est prêt à planter.


Cet espace sera dorénavant dédié aux petits fruits:
framboises,groseilles, cassis, fraises, mûres (myrtilles peut être).
Quelques fleurs viendront leur tenir compagnie, des fleurs simples qui me permettront de composer des bouquets sans avoir à quitté mon nid.

 Et puisque j'aborde le sujet des plantations, parlons semis.
Finis les godets à remiser, option retenue cette année: les godets en papier journal.
Vive le recyclage!



 Ce sera tout pour aujourd'hui, je reviens dès que j'ai un moment pour la suite car vous vous doutez bien que mon petit coin de terre est en pleine ébullition, il se veut plein de promesses.
Les tiendra-t-il?
L'avenir le dira.

Passez un bel après midi, une douce semaine.
La nature se réveille, profitez du spectacle.
Welcome aux butineurs!

...