jeudi 6 avril 2017

Petit bonheur du jour...

Faire part de naissance au 35

Dame et Monsieur Merle sont heureux de vous annoncer la naissance de 4 plumeaux,
ils croisent ardemment les pattes ( et moi les doigts) pour que leurs petits ne fassent pas trop rapidement la connaissance des poilus.

Souhaitons leur
 bonne chance


Ils devraient quitter le nid d'ici une dizaine de jours et si tout se passe bien pour eux, ils pourront prétendre à une longue vie.

Le saviez-vous?
Un merle a une longévité de 16 ans, c'est énorme!
(pour en apprendre plus c'est ICI )
...

vendredi 31 mars 2017

Petit bonheur dominical


"Il est plus beau de transmettre aux autres ce qu'on a contemplé que de contempler seulement."
Saint Thomas d'Aquin



Quand on passe du temps au jardin, on trouve toujours de quoi s'émerveiller.
Ce fût mon cas dimanche quand, après avoir désherbé au pied des buddleias, je levai la tête et me retrouvai littéralement nez à bec avec Dame merle.


Jamais je n'aurais imaginé voir une couvée ici, dans les lierres à moins d'un mètre du sol.
Confiante ou inconsciente Dame merle?
Quand on sait qu'ici pas moins de 8 chats fréquentent assidûment le jardin, la question mérite d'être soulevée.
(Affaire à suivre...)

Depuis la découverte de ce nid, je m'assure chaque jour de la présence de Dame merle.


Elle quitte parfois le nid, le temps pour elle de se sustenter, me donnant ainsi l'occasion de regarder de plus près ce qui se cache au creux de cet amas de branchages.


Monsieur merle prend parfois la relève mais impossible de le prendre au nid, dès qu'il m'aperçoit il prend la voie des airs.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, les hérissons sont de retour, surprise par leur présence je n'ai pas de clichés dignes de ce nom à partager avec vous mais le printemps ne fait que commencer, j'aurais bien d'autres occasions d'immortaliser leur présence.

Je vous souhaite un beau et bon week-end.

...

jeudi 23 mars 2017

Un peu de chine, entre cuisine et jardin.

Côté jardin 
Trouvé sur le Bon coin il y a quelques semaines, un gros lot de jardinières en zinc.
Pas anciennes certes mais de bonne qualité et surtout patinées comme je les aime.
Le vendeur m'a offert les trois pots, quitte à se débarrasser...
J'ai déjà utilisé une partie des jardinières pour créer mon coin aromatique, reste à savoir quoi faire de celles qui restent.



Au cours de visites éclaires chez Michel, mon broc saujonais, j'ai trouvé quelques outils qui s'avèrent particulièrement utiles pour travailler au coeur des massifs.


Sur ebay, un semoir Mouss qui va prendre ses fonctions très bientôt.
(Mon coin "fleurs à bouquet" attend la prochaine éclaircie. )



Côté cuisine aussi j'ai eu la main heureuse.

D'abord, et encore sur le Bon coin, 25 bocaux anciens de contenance et de marque diverses pour continuer mon rangement.




Chez mon broc, un beurrier 
(et depuis ce matin un second grâce à ebay)


ces petits pots (coup de coeur), parfaits pour accueillir confitures et autres gourmandises.

J'y ai également trouvé: un porte tarte, une grande volette, un torchon en chanvre...

Enfin pour terminer ce billet spécial chine, un dernier objet ni jardin, ni cuisine.
Longtemps cherché jamais croisé mais enfin trouvé sur Ebay, objet aux dimensions idéales pour l'utilisation que je veux en faire.
Objet mystère (sûre que vous avez deviné de quel objet il s'agit) en cours de décapage...


Voilà, vous savez tout (ou presque) de mon premier trimestre de chines.

Côté bidouille, il ne se passe pas grand chose pour le moment,
hormis les étiquettes que vous avez pu voir ça et là sur mes petites chines.
 Des idées j'en ai pourtant plein la tête, reste juste à trouver le temps de les concrétiser.

Allez je file.

lundi 13 mars 2017

un moment encore...

Les belles journées se font rares, il est d'autant plus agréable de profiter du moindre rayon de soleil pour arpenter le jardin.
Immortaliser l'éphémère, se souvenir de ce qui fût hier, rêver à ce que sera demain...
Avant que de nous pencher ensemble sur la moindre pousse, je ne pouvais pas passer à côté des magnolias sans vous en faire profiter.



Un peu de grâce en des temps qui en manquent cruellement...
Bref!

Reprenons nos déambulations.

Si vous vous penchez aux pieds des magnolias, vous apercevrez  un  tapis de Reine de mai, mais aussi des verveines de Buenos Aires, des gauras (...)


sous le deutzia un tapis d'impatiens du Cap, non un tapis de Balsamine de Balfour 


sous les pruniers, la monnaie du pape.


Partout où vous posez le regard vous découvrez quelque chose.
Au pied des bignones, les pois de senteurs;


aux abords du timbre, les arums;
près du jasmin, l'houttuynia...
bref, la liste est longue, TROP pour moi!

Je vous propose donc quelques photos prises sur le vif  pour vous donner une idée de l'ambiance qui règne ici



En attendant de vous retrouver dehors ou dedans, je vais continuer mes semis.


Bel après midi.

(La prochaine fois, on parle brocante,bidouille et compagnie.)
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer